Archives de août 2007

Lettre   Leave a comment


Statistiques-fr.com, audit et statistiques de site

  

Lettre d’une maman à son fils (texte qui a circulé sur Internet)

  

 

Cher fils,Je t’écris ces lignes pour que tu saches que je t’écris. Alors, si tu reçois cette lettre, c’est qu’elle est bien arrivée. Si tu ne la reçois pas, tu me préviens pour que je te la renvoie.

Je t’écris lentement parce que je sais que tu ne lis pas très vite.

L’autre jour, ton père a lu que selon les enquêtes, la plupart des accidents arrivent à 1 km de la maison, ainsi nous nous sommes décidés à déménager plus loin.

La maison est superbe ; elle a une machine à laver, mais je ne suis pas sûre qu’elle fonctionne. Hier, j’ai mis le linge dedans, j’ai tiré la chasse et je n’ai plus vu le linge depuis, mais bon…

Le temps ici n’est pas trop mauvais. La semaine dernière il a plu seulement deux fois : la première fois, la pluie a duré 3 jours, la deuxième 4.

A propos de la veste que tu voulais, ton oncle Pierre m’a dit que si nous te l’envoyions avec les boutons, comme ils sont lourds, ça coûterait plus cher, alors nous avons enlevé les boutons et les avons mis dans la poche.

Nous avons enfin enterré ton grand-père ; nous avons trouvé son corps lors du déménagement. Il était dans l’armoire depuis le jour où il a gagné à cache-cache.

Je te raconte que l’autre jour il y a eu une explosion de gaz dans la cuisine, et ton père et moi sommes sortis propulsés dans l’air au dehors de la maison ; quelle émotion !, c’est la première fois que ton père et moi sortons ensemble depuis des années.

Le médecin est venu pour voir si nous allions bien : il m’a mis un tube en verre dans la bouche, et m’a dit de la fermer pendant 10 minutes. Ton père lui a proposé de lui racheter le tube.

Et puisqu’on parle de ton père, je t’annonce qu’il a du travail, et il en est fier ! Il a sous lui à peu près 500 personnes : ils l’ont embauché pour couper le gazon dans le cimetière.

Ta soeur Julie, celle qui s’est mariée avec son mari, elle a enfin mis au monde son bébé, mais on ne sait pas encore quel sexe il a.  Je ne saurais donc pas te dire si tu es oncle ou tante.

Si c’est une fille, ta soeur va l’appeler comme moi. Ce sera étrange d’appeler sa fille « maman ».Ton père a demandé à ta soeur Lucie si elle est enceinte, elle lui a dit que oui, de 5 mois déjà ; mais là , ton père a demandé si elle était sûre qu’il était bien d’elle. Lucie lui a dit que oui. Quelle fille solide, quelle fierté. Tel père telle fille !

Ton cousin Paul s’est marié et il prie tous les jours devant sa femme, parce qu’elle est vierge.

Par contre, on n’a plus revu l’oncle Isidore, celui qui est mort l’année dernière.

Ton chien Pouky nous inquiète, il continue à poursuivre les voitures à l’arrêt.

Mais ton frère Jeannot c’est pire. Il a fermé la voiture et il a laissé les clefs à l’intérieur. Il a dû aller chez lui chercher le double pour pouvoir nous sortir tous de là.

Bon, mon fils, je ne t’écris pas l’adresse sur la lettre, je ne la connais pas. En fait la dernière famille qui a habité ici est partie avec les numéros pour les remettre dans leur nouveau domicile.

Si tu voies Marguerite, passe lui le bonjour. Si tu ne la voies pas, ne lui dis rien.

Ta mère qui t’adore

Antoinette

P.S. J’allais te mettre quelques sous, mais j’ai déjà fermé l’enveloppe

 

  

Publié 31 août 2007 par paule1106 dans RIONS UN PEU

Insérer un compteur dans un blog MSN   Leave a comment


 

 

Insérer un compteur dans un blog MSN

 

 

Tous les compteurs ne fonctionnent pas sur les blogs MSN, j’en ai fait l’expérience.

Après bien des tentatives et recherches, j’ai fini par trouver ce site : http://www.imingo.net

Et ça marche.

 

J’ignore si tous les compteurs fonctionnent de la même manière, mais en ce qui concerne celui-ci, c’est plutôt un compteur de « pages visitées » que de « visiteurs » ; je m’explique :

 

        Lorsqu’un visiteur va sur votre blog, le compteur bouge (logique !)  mais si ce même visiteur change de page pour parcourir une liste, revient sur la page d’accueil, va voir des photos, revient sur la page d’accueil, le compteur augmente à chaque fois que vous revenez sur la page d’accueil.

         Lorsque vous entrez sur votre propre blog pour faire des modifications, il bouge de la même façon aussi.

         Si un internaute est abonné au flux RSS (ne me demandez pas de vous expliquer ce que c’est, vous trouverez la réponse sur Google en tapant dans recherche  « c’est quoi RRS ». Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’en étant abonné au flux RSS, on est averti des modifications d’un blog sans avoir besoin d’aller sur ce blog. J’approfondirai ça un jour quand j’aurai le temps…). Donc, si un internaute a demandé à être averti par flux RSS des modifications de votre blog, là vous verrez un très grand  nombre de visites dans les statistiques (si cela arrive, vous verrez dans « statistiques » toute une liste de  RSS  avec  à côté le titre de chaque billet. Mais vous ne verrez pas de qui il s’agit). Si vous avez  50 RSS dans statistiques, vous n’aurez pas 50 visites de plus sur votre compteur. Le jour où j’aurai compris comment ça fonctionne, je corrigerai ce que je viens d’écrire.

 

Bon voilà pour le préambule, passons maintenant aux choses sérieuses.

 

Choisissez votre compteur sur imingo.net

Ensuite vous obtenez un code (directement sur le site ou par mail, je ne me souviens plus)

Copiez votre code (CTRL C)

(J’ai d’abord créé ce compteur dans un nouveau billet (plus pratique pour ajouter du texte si on le souhaite), mais comme les billets ne restent affichés que quelques jours, j’ai fini par le copier également dans un module HTML)

 

 

1. INSERER UN COMPTEUR DANS UN BILLET :

 

Ouvrez un nouveau billet. Cliquez sur HTML.

Collez votre code (CTRL V) entre les balises

<DIV>votre code</DIV>

 

Décochez HTML pour voir ce que cela donne

 

Si votre compteur n’est pas centré et est placé trop haut, retournez en mode HTML et ajoutez les balises suivantes :

 

<DIV align=center><br><br>votre code</DIV>

 

<br> veut dire : insérer une ligne vide.

Donc vous insérez autant de <br> que vous voulez de lignes vides.

 

Décochez HTML

 

Ensuite, vous pouvez rajouter du texte si vous le souhaitez au-dessus ou au dessous de votre compteur (en mode normal)

 

Publiez  votre billet.

 

 

2. INSERER VOTRE COMPTEUR DANS UN MODULE HTML (qui restera toujours visible sur le blog)

 

Si vous avez déjà créé votre compteur dans un billet, vous n’aurez qu’à faire un copier-coller.

 

Allez sur votre billet. Passez en mode HTML, sélectionnez tout le code et faites CTRL C pour COPIER (le code va rester dans le presse-papier en attente).

 

Sortez de votre billet (pas besoin d’enregistrer, vous n’avez rien changé)

Retournez sur la page d’accueil de votre blog.

Cliquez sur PERSONNALISER, ensuite sur MODULES, puis AUTRES, puis sur module HTML

Placez le à l’endroit où vous souhaitez voir apparaître votre compteur.

Enregistrer

Modifier

Dans le module, faites CRTL V pour coller le code de votre compteur

Enregistrez.

 

 
Voilà, j’espère que ça fonctionnera.
 

Publié 31 août 2007 par paule1106 dans Ordinateurs et Internet

Le bonheur   3 comments


 
(Ce texte n’est pas de moi ; je ne connais pas son auteur)
 

 

LE BONHEUR

 

 

"On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un autre…

Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront.

On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand  ils auront passé cette étape.

On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite…

 

La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent. Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce?

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.

Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il en est encore temps.

 

Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer. La vraie vie! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors, là, la vie allait commencer !

 

Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie.

Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin..

Ainsi passe chaque moment que nous avons et, plus encore, quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps, et que l’on se rappelle que le temps n’attend pas.

Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

 

LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION !

 

Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.

 

Le temps n’attend personne. Rassemble chaque instant qu’il te reste et il sera de grande valeur.

Partage-le avec une personne de choix et il deviendra encore plus précieux."

 

 

Alors à tous et à toutes, je vous souhaite beaucoup de bonheur.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
 
 
 

Un clic pour la forêt   Leave a comment


 

UN CLIC POUR LA FORET

1 visite par jour = 1 nouvelle feuille

 

Merci d’agrandir ma forêt :

http://revaforesta.un-clic-pour-la-foret.com

 

Pour créer la vôtre :

http://un-clic-pour-la-foret.com

 

BANNIERE FORET

 Désolée si l’image est floue, c’est une capture écran.

CLICFORET

 

Publié 27 août 2007 par paule1106 dans Ordinateurs et Internet

Fin des vacances   1 comment


 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

larme

 

Voilà, les vacances sont terminées ; le temps a passé à une allure folle. C’est pourquoi ce soir, je verse une larme…. (sourire !!!). Demain, je reprends le travail, je ne suis pas trop ravie, mais bon, c’est la vie, j’ai pas le choix. Très sincèrement, ce n’est pas d’aller travailler qui me dérange…. vous savez ce qui me gêne le plus ? Allez, essayez de deviner…… Pas trouvé ?  Allez un effort, c’est pas difficile… Ceux qui me connaissent bien auront sûrement déjà trouvé. Bon, si vous voulez tout savoir, ce qui  m’emm….., c’est de me lever tôt, 
j’ai horreur de ça….

 

D’un autre côté, je suis contente de revoir mes collègues et mon bureau. Comme la première semaine va être assez calme,  je vais d’ailleurs en profiter  pour prendre des pauses de midi un peu rallongées (j’ai bien dit "un peu" !!!!) et déjeuner avec des amis. Et puis, je vais revoir les gens que je croise tous les matins en arrivant ou le soir en partant. La plupart partent eux aussi travailler , promènent leur chien, font leur jogging matinal…. Je ne les connais pas vraiment, mais à force de se rencontrer tous les jours, on finit par se dire bonjour et  par échanger quelques mots amicaux  ;  je trouve ça plus sympa que de se regarder "en chiens de faïence". 

 

Alors à tous ceux qui comme moi reprennent leur travail demain, je souhaite une très bonne rentrée, beaucoup de courage, en particulier à Jany pour qui c’est également le grand jour demain.  Bon courage également à ceux qui ne sont pas encore en vacances…. bref,  bon courage à tous ceux qui travaillent.

 Gros bisous

P.S merci à tous ceux qui se sont manifestés ce soir (je cite, par don si j’en oublie : Mya, Géraldine, Bruno, Houssem, Manu ….)  pour m’apporter leur soutien moral  pour  la "très rude épreuve" qui m’attend demain. 

paule flammes

 

 

 

 

 

Publié 26 août 2007 par paule1106 dans Humeur du jour

Citations en vrac   2 comments


 

 

 
CITATIONS    EN    VRAC
 
 
 
Ce qui est passé a fui ; ce que tu espères est absent ;
mais le présent est à toi.
(auteur ??)
 
***
 
Un homme ne sera jamais aussi grand
que lorsqu’il est à genoux devant un enfant
(auteur ??)
 
***
 
Il suffit d’une seconde pour remarquer une personne exceptionnelle,
une heure pour l’apprécier, un jour pour l’aimer,
mais toute une vie pour l’oublier
(auteur ??)
 
***
 
Il ne faut pas piétiner sur le bonheur des autres
pour arriver à son propre bonheur
(Michelle Le Normand)
 
***
 
Le bonheur existe, il est dans l’amour, la santé, la paix,
le confort matériel, les arts, la nature
et encore à des milliers d’endroits
(Michèle Morgan)
 
***
 
Dans la peine, ne demandez pas conseil à celui qui est heureux
(auteur ??)
 
***
 
Pour connaître la valeur de la générosité,
il faut avoir souffert de la froide indifférence des autres.
(auteur ??)
 
***
 
Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité
(St-Exupéry)
 
***
 
Si tu ne donnes plus, tu n’as rien donné
(St-Exupéry)
 

***

 

Je lève mon verre à celui qui croit qu’il s’en sortira
La chance sourit à ceux-là.
 (Shurik’N – Paroles de la chanson J’lève mon verre)

 

 

beaux reves

 

 

Publié 25 août 2007 par paule1106 dans Citations

Comprendre le langage des hommes   Leave a comment


Statistiques-fr.com, audit et statistiques de site

  

  

  

  

Le traducteur hommes-femmes (par Jérémy PATINIER)

  

MySpace  Graphics

 

  

 

 

Il dit…

 

Il dit : J’ai faim
Il faut comprendre : J’ai faim

 Il dit : J’ai envie de dormir
Il faut comprendre : J’ai envie de dormir

Il dit : Je suis fatigué
Il faut comprendre : Je suis fatigué

Il dit : Ça te dit d’aller voir un film?
Il faut comprendre : Je coucherais bien avec toi

Il dit : Je t’invite à dîner
Il faut comprendre : Je coucherais bien avec toi

Il dit : Je peux t’appeler un de ces quatre
Il faut comprendre : Je coucherais bien avec toi

Il dit : Tu m’accordes cette danse ?
Il faut comprendre : Je coucherais bien avec toi

Il dit : Belle robe!
Il faut comprendre : Superbe décolleté

Il dit : Tu as l’air tendue; si je te faisais un massage ? Il faut comprendre : J’ai envie de te caresser

Il dit : Qu’est-ce qui ne va pas ?
Il faut comprendre : Je ne vois pas pourquoi
tu fais tant d’histoires pour si peu de choses !

Il dit : Qu’est-ce qui ne va pas ?
Il faut comprendre : Je suppose faire l’amour
ce soir est hors de question…

 Il dit : Je m’ennuie
Il faut comprendre : Si on faisait l’amour?

Il dit : Je t’aime
Il faut comprendre : Faisons l’amour

Il dit : Je t’aime aussi
Il faut comprendre : Maintenant que je l’ai dit … On peut faire l’amour?

Il dit : Si si, j’aime ta nouvelle coupe de cheveux !
Il faut comprendre : Je préférais comme tu étais avant…

Il dit : J’ai besoin
Il faut comprendre : Je veux.

Il dit : Fais ce que tu  veux mais ce sera un argument lors de notre prochaine dispute pour te montrer combien je suis cool.

Il dit : J’ai faim
Il faut comprendre :
(a) Fais-moi à manger.
(b) Arrêtes ce que tu fais, récupères tes derniers euros, va au supermarché,
ramènes ce qu’il faut pour moi et mes potes, reviens, fais la cuisine, et pendant que tu y es, passe-moi une bière.

Il dit : Je ne suis pas en colère.
Il faut comprendre : Bien sur que je suis en colère, mais seul un imbécile l’admettrait.

 Il dit : Tu es si … féminine
Il faut comprendre : Tu fais la cuisine, le linge, les fenêtres ?

 Il dit : Je suis d’humeur romantique
Il faut comprendre : Il n’y a pas de foot ce soir.

 Il dit : Non, je ne suis pas émotif !
Il faut comprendre : Je perds mes cheveux !

Il dit : Sois gentille, éteins la lumière.
Il faut comprendre : Des bouteilles de bières, où ça?

 Il dit : Cette salle a manger est tellement incommode.
Il faut comprendre : Je ne peux pas voir la télé tranquille ici.

 Il dit : La voiture a un problème.
Il faut comprendre : Je veux un plus gros moteur pour faire joujou avec.

 Il dit : Le lave-vaisselle est plein.
Il faut comprendre : Je ne sais plus ou cacher la vaisselle sale.

Il dit : La télécommande est cassée.
Il faut comprendre : Amène-toi et change de chaîne pour moi.

 Il dit : Mes outils sont obsolètes.
Il faut comprendre : Je ne sais pas comment les utiliser,
et la pub dit que même un singe peut utiliser les nouveaux.

 Il dit : J’ai besoin de nouvelles chaussures.
Il faut comprendre : La dernière paire que j’ai depuis la fac est fichue.

Il dit : Je n’ai pas besoin de demander où on est. Je le sais très bien. Je prends juste une route touristique.
Il faut comprendre : P…! Mais où je suis?!

 Il dit : Tu veux te blottir contre moi?
Il faut comprendre : J’ai remarqué que tu t’endormais.

Il dit : Tu m’aimes?
Il faut comprendre : J’ai fait quelque chose de stupide et tu pourrais le découvrir.

 Il dit : Tu m’aimes vraiment?
Il faut comprendre : J’ai fait quelque chose de stupide et tu va le découvrir tôt ou tard.

Il dit : En réponse à « Qu’est-ce qui ne va pas ?: Rien »
Il faut comprendre : Je suis au milieu d’un fantasme. Tire-toi !

Il dit : En réponse à « Qu’est-ce qui ne va pas? : Tout…  »
Il faut comprendre : Une superbe fille de 18 ans m’a appelé « Monsieur »

Il dit : En réponse à « Qu’est-ce qui ne va pas ? : Rien, réellement  »
Il faut comprendre : C’est juste que je suis un tel co…ard,

 Il dit : Il faut qu’on parle
Il faut comprendre : Je dois me plaindre de quelque chose.

 Il dit : Bien sur, vas-y
Il faut comprendre : Je ne veux pas que tu y ailles,

Il dit : (Pendant le shopping) Je préfère celle-là
Il faut comprendre : Prends n’importe quelle robe et rentrons!

 Il dit : Si, si, j’aime ta nouvelle coupe de cheveux
Il faut comprendre : Tu parles, 25 € et c’est strictement pareil qu’avant !

 

Publié 24 août 2007 par paule1106 dans RIONS UN PEU