Il meurt lentement   3 comments


Traduction d’un texte de Pablo Neruda
Prix Nobel de Littérature 1971

Il meurt lentement
Celui qui ne voyage pas,
Celui qui ne lit pas,
Celui qui n’écoute pas de musique,
Celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.
Il meurt lentement
Celui qui détruit son amour propre,
Celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
Celui qui devient esclave de l’habitude,
Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
Celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer La couleur de ses vêtements
Ou ne parle jamais à un inconnu.

Il meurt lentement
Celui qui évite la passion
Et son tourbillon d’émotions,
Celles qui redonnent la lumière dans les yeux
Et réparent les cœurs blessés.

Il meurt lentement
Celui qui ne change pas de cap
Lorsqu’il est malheureux
Au travail ou en amour,
Celui qui ne prend pas de risques
Pour réaliser ses rêves,
Celui qui, pas une seule fois dans vie,
N’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !

Publicités

3 réponses à “Il meurt lentement

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Merci à vous deux ; j’ai mis ce texte parce qu’il me plaît beaucoup, mais cela ne veut pas dire que je l’applique ; en fait, il reflète plutôt ce que j’aimerais être ; bravo à toi Inji ; honnêtement, je n’ai pas ce courage (et pourtant, il y a des jours où comme toi, j’enverrais bien paître le boulot…. mais bon le lendemain, ça va mieux, alors je laisse courir…)
    Bisous à vous deux
    Paule

  2. oui,il doit exister ce celui,mais certainement chacun de nous à un moment ou à un autre de notre existence,
    après; n’oublions jamais les barrières invisibles de notre esprit,qui permettrons à certains de faire et à d’autres pas,
    je ne crois pas aux grands mots pour certains,et aux petits pour les autres,
    la vie se charge d’être, le contraire de ce que nous sommes;la seconde d’avant,
    autrement, bien sûr, ce texte est bien beau,et vrai aussi.
    et son auteur un des grands hommes du 20é siècle,par ses écrits et surtout par ses actions.
    bisous à toi
    al
     

  3. Bonjour Paule,
     
    J’en avais un peu ras le bol du boulot et avant d’avoir lu ton texte, j’ai réagi. J’ai envoyé le boulot paître pour une quinzaine de jours. Lol. La vie est belle mais courte ! Faut faire ce qu’on a envie. Grosses bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :