BADEN-BADEN   40 comments


Statistiques-fr.com, audit et statistiques de site

  

  

  

badenbaden_web

  

  

BADEN-BADEN

 

Baden-Baden en Allemagne, c’est toute mon enfance, ma jeunesse.

J’y ai vécu pendant 32 ans, de 1962 à 1994.

J’avais 8 ans quand mes parents et moi y avons emménagé. Il y avait beaucoup de Français là-bas à l’époque et mon père qui travaillait à la Sécurité Sociale à Paris, a été muté là-bas. Pour lui, c’était l’occasion de gagner un peu plus d’argent, alors il a accepté.cette mutation.

J’ai fait mes études dans une Ecole primaire française, puis au Lycée Charles de Gaulle…que de bons souvenirs !! Nous avions même un supermarché là-bas, l’Economat de l’Armée !

Après j’ai eu la chance d’être embauchée au Consulat de France (j’ai passé ensuite un concours que j’ai réussi) et j’ai travaillé 20 ans là-bas. J’étais au service des pensions ; j’ai adoré ce travail ; on aidait les pensionnés (anciens légionnaires allemands la plupart) à faire valoir leurs droits à pension d’invalidité, à constituer leurs dossiers…. Je me suis donnée à fond dans ce travail, mais le Consulat a malheureusement fermé en 1992 et j’ai été mutée à Strasbourg. C’est au Consulat d’ailleurs que je me suis mariée, puisque le Consul, à l’étranger, exerce les fonctions de Maire ; ça fait bizarre d’être mariée par son patron !

IMG_4503

Le Consulat de France à Baden-Baden

(et oui, travailler dans un château,

c’est pas donné à tout le monde

Vouscomprenez donc ma nostalgie !!!)

Pour vous situer Baden-Baden si vous ne connaissez pas : C’est une ville allemande, située dans le Land de Bade-Wurtemberg. La ville est connue en tant que centre de villégiature, station thermale et pour ses festivals internationaux.

Jusqu’en 1931, la ville portait le nom Baden (Bade, en Français), mais on l’appelait la plupart du temps « Baden in Baden » (Baden en Bade), d’où l’origine du double-nom de la ville. En 1997, le titre de Ville Olympique est décerné à Baden-Baden par le Comité international olympique.

La plus grande partie de la ville, située à environ 60 km de Strasbourg et 40 km de Karlsruhe (Allemagne) est encaissée dans la vallée de l’Oos, petite rivière affluent de la rive droite du Rhin. La ville s’est constituée par annexions successives de quartiers situés toujours plus à l’ouest, jusqu’à son débouché dans la plaine du Rhin, où se trouvent concentrées la plupart des activités industrielles. En dépit de l’urbanisation progressive des coteaux de la Forêt-Noire, l’essentiel du tissu urbain se trouve concentré en une longue bande d’une dizaine de kilomètres de long, située dans la vallée.

Seule la frange occidentale de la commune n’est pas bordée par des surfaces boisées : de n’importe quelle partie de la ville, on peut marcher moins de 2 km (voire beaucoup moins) et se retrouver en pleine forêt.

Il n’y a plus de Français à Baden-Baden depuis 1999, les 3 cités françaises ont été reprises par la ville, mais je n’oublierai jamais cette époque de ma vie.

Je n’habite pas loin de Baden-Baden (une trentaine de km environ), mais je n’y retourne pas, j’ai peur d’éprouver trop de nostalgie, mais un jour, c’est sûr j’irai à nouveau.

Je vous mets quelques photos de la ville dans un album. Quand j’aurai le temps, je scannerai aussi celles que j’ai dans mes albums photos.

  

800px-Schlossgasse_Baden-Baden_I

  

  

 
 
 

 

Rajout du 17 octobre 2010 :

Pour voir toutes les photos, allez voir sur ce lien :

http://cid-60fe59741c17f195.photos.live.com/browse.aspx/.res/60FE59741C17F195!6324

 

Publicités

Publié 4 mai 2008 par paule1106 dans Villes, régions, pays

40 réponses à “BADEN-BADEN

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Bonjour Paule, j’ai vécu à baden-baden de 1967 à 1970 puis on est partis à Bühl, Sinzheim? Donaueschingen. J’étais au lycée charles de gaulle, je suis à la recherche de Jean-Jacques Brun, le fils du consul qui était mon meilleur ami à l’époque. L’avez vous connu ou son père plutôt ? Merci beaucoup. Patrice Eyraud

    • Bonsoir Patrice, je n’ai pas connu Jean-Jacques Brun mais par contre, j’ai bien connu son père, le Consul, M. Georges Brun, puisque c’était mon premier employeur. J’ai quitté le lycée en 1972 et ai commencé tout de suite à travailler au Consulat. Je suis désolée de ne pouvoir plus vous aider. M. Brun a pris sa retraite en 1978 ou 1979, je ne sais plus exactement, il avait 66 ans. Je ne suis pas sûre mais je crois qu’il est alors reparti dans sa région d’origine, du côté de Nyons dans la Drôme. J’ai appris son décès il y a pas mal d’années déjà par un ancien collègue qui m’a dit qu’il se serait noyé. Pour son fils, malheureusement, je ne peux rien vous apprendre. Avez-vous cherché sur Facebook ? j’ai regardé, il y a bien des profils au nom de Jean-Jacques Brun, mais pas de photo, aucune indication. Il y avait bien un site pour les anciens FFA (http://annees-ffa.fr/) mais je crois qu’il a fermé. Désolée de ne pouvoir vous aider et bonne chance. (je vous réponds aussi par mail, car je ne sais pas si vous serez prévenu de ma réponse à votre commentaire, j’ai délaissé ce blog depuis quelques années). Paule

  2. Je suis à la recherche de Corinne Henri qui a vécu à Baden Baden dans les années 1957 à 1963environ dont les parents travaillaient à la securite sociale si vous avez des infos j’aimerais la contacter merci (labarde bernard 0637792767)

    Labarde bernard
    • Bonjour Bernard et pardon de ne répondre que maintenant.
      Je me rappelle bien de M. HENRI, mais je n’ai malheureusement ni ses coordonnées, ni celle de sa famille. Honnêtement, je ne me rappelle d’ailleurs que de lui car j’étais enfant à l’époque.

  3. anicet.demeyer@orange.fr… recherche le Cne HENRY René du peloton d’observation de l’alat en 1962/1963

    DEMEYER Anicet 62136 LESTREM
  4. Bonjour. Je suis tombée un peu par hasard sur cette page… Et que d’émotions ! J’ai demeuré cité Paris à partir de 1970, et il se trouve que mon père, Georges Colin, était le directeur de la sécurité sociale, jusqu’en 74 ou 75 ? J’ai vu un message de madame Brux, et ses parents étaient de grands amis des miens. J’ai fait toute mon école primaire à l’école Paris. Le nom de Tixier m’est familier. Mon père me l’a sans doute dit. Je lui demanderai demain… Il a 89 ans mais se porte très bien. Comme j’aimerais échanger des souvenirs avec les anciens enfants ffa ! Et félicitations pour votre parcours. Peut-être nous sommes nous connues là-bas.Je suis de 1963. En attente d’éventuelles réponses … Catherine

    • Bonjour. Je lis avec beaucoup d’intérêt vos commentaires sur notre situation privilégiée à Baden Baden. Je n’ai pas connu votre père à la sécurité sociale, étant arrivé à cette caisse en mai 79. Par contre j’ai très bien connu André TIXIER, agent de maîtrise qui a été mon mentor. Nous habitions la cité Thiérache comme lui, deux blocks plus loin, et j’ai participé au déménagement de sa fille à Bülh, je crois. Des noms communs : Mr DOUHERET, Mr FREYSSINES, Mr DEWAGUET, Mr SOBCZAK, le reste j’ai oublié. J’ai vécu 5 merveilleuses années, partant avant le rattachement à la Caisse de Strasbourg. Mon épouse toute jeune, 18 ans à l’époque, a travaillé à la boutique Normandie. Cordialement!

      • Bonjour Marc, je suis un peu gênée car je suis la fille d’André Tixier, et lorsque tu m’avais laissé un commentaire en juillet, je n’avais pas fait le rapprochement avec la personne qui nous avait aidés lors de mon déménagement en avril 1980 à Sinzheim, où je suis restée jusqu’en 1989 pour revenir ensuite habiter au bloc Tergnier. Merci encore pour l’aide, c’était vraiment gentil ! 10 jours plus tard, ma fille aînée venait au monde. Mes parents habitaient en effet au Bloc Compiègne, en face du Blandan, à cette époque ; ils y sont restés jusqu’à leur retour en France en 1984.
        A bientôt
        Paule

    • Bonjour Catherine, je fais un copié/collé de ma réponse d’hier soir, car mon commentaire n’est pas au bon endroit 😉

      « Bonsoir, et merci pour ta visite. Le nom Colin m’est familier aussi, tu dois sans doute aussi te rappeler de M. et Mme Douheret (je ne sais pas si cela s’écrit ainsi). J’ai fait aussi toute ma scolarité à l’école Paris, puis au lycée Charles de Gaulle jusqu’en 1972. (je suis née en 1954). Ensuite, j’ai travaillé au Consulat de Baden-Baden et depuis fin 1992 à Strasbourg. Je suis retournée une ou deux fois à Baden depuis mon départ, les cités ont bien changé, le BABO est toujours là par contre, bien délabré d’ailleurs. Par contre, la cité Paris est vraiment superbe ! La caserne n’existe plus (il y a un centre commercial à la place, c’est méconnaissable !).
      Mon père a travaillé à la Caisse jusqu’en 1984, année où il est parti en pré-retraite. Mes parents se sont retirés dans le Loiret.
      Ils sont malheureusement décédés tous les deux, mon père début 93 et ma mère fin 98. J’ai gardé un très bon souvenir de cette époque passée en Allemagne (il faut dire que j’y ai vécu 32 ans et ça compte !). A bientôt. »

    • Bonjour Catherine,
      Moi aussi je suis tombé par hasard sur cette page…
      j’ai habité la cité Paris (bâtiment tuilerie) Pendant 4 ans et j’étais interne au lycée Charles de Gaule avant.
      Plein de souvenirs tout ça…

      Grondin Philippe
      • Bonsoir Philippe, et merci pour ton passage sur mon blog.
        Oui beaucoup de souvenirs, je retourne parfois là-bas, tout a bien changé.
        Paule

        • Bonsoir Paule,
          Merci pour ce blog. J’ai passé 20 ans au FFA j’avais quelques semaines en y arrivant. Et cela fait très plaisir de pouvoir retrouver des traces de cette période. Quelques traces dispersée sur quelques sites et blogs précieux comme le tien nous tiennent lieu de racines.
          Philippe

          Grondin Philippe
          • Bonsoir Philippe, oui je crois que nous avons tous été marqués par cette période FFA. Pour moi ce sont de bons souvenirs, pour d’autres pas.
            Il y a un site sur Internet pour les anciens FFA (je n’y suis pas inscrite pour diverses raisons), mais je te laisse le lien :
            http://www.annees-ffa.fr
            Paule

  5. Bonjour. Mon séjour à Baden, au centre se sécurité sociale de 1979 à 1983, date de ma mutation sur le Val de Marne ( La CLSS a été dissoute et rattachée à la CPAM de Strasbourg) Marc Bouthemy. marc.bouthemy@sfr.fr TR2S BONS SOUVENIRS DE MES COLLÈGUES, CAR NOUS ÉTIONS
    JEUNES.

    • Bonjour et désolée de ne pas avoir répondu avant, mais j’ai bien délaissé ce blog depuis le début de l’année.
      Merci pour ton passage. Mon père a quitté la caisse de sécurité sociale en 1984 (André Tixier) pour partir en pré-retraite.

      • Mon commentaire s’est effacé. L’avez-vous reçu ? Merci et à une prochaine correspondance j’espère. Catherine

        • Bonsoir, et merci pour ta visite. Le nom Colin m’est familier aussi, tu dois sans doute aussi te rappeler de M. et Mme Douheret (je ne sais pas si cela s’écrit ainsi). J’ai fait aussi toute ma scolarité à l’école Paris, puis au lycée Charles de Gaulle jusqu’en 1972. (je suis née en 1954). Ensuite, j’ai travaillé au Consulat de Baden-Baden et depuis fin 1992 à Strasbourg. Je suis retournée une ou deux fois à Baden depuis mon départ, les cités ont bien changé, le BABO est toujours là par contre, bien délabré d’ailleurs. Par contre, la cité Paris est vraiment superbe ! La caserne n’existe plus (il y a un centre commercial à la place, c’est méconnaissable !).
          Mon père a travaillé à la Caisse jusqu’en 1984, année où il est parti en pré-retraite. Mes parents se sont retirés dans le Loiret.
          Ils sont malheureusement décédés tous les deux, mon père début 93 et ma mère fin 98. J’ai gardé un très bon souvenir de cette époque passée en Allemagne (il faut dire que j’y ai vécu 32 ans et ça compte !). A bientôt.

  6. Bonsoir Paule,
    Nous aurions presque pu nous voir dimanche dernier (22/12/13) à Strasbourg…, j’y ai fait presque les mêmes photos que toi. Cela fait maintenant 2 ans que je reviens sur les terres de mon enfance et adolescence et j’aime ça. Des milliers de souvenirs ressurgissent et je les évoque comme un enfant à mon épouse. Je suis revenu voir mon lycée et il est vrai que beaucoup de choses ont changé. Je me suis entretenu avec une vieille dame qui passait par là et c’est avec plaisir qu’elle m’a raconté son arrivée à Baden, il y a 25 ans. Elle venait de Pologne.
    Je me suis aperçu que je n’avais pas perdu grand chose de la langue de Gœthe. Je vais mettre des photos sur facebook, n’hésite pas à les commenter.
    A bientôt de te lire.
    Amitiés, Patrick

  7. Bonjour Paule,

    J’ai également habité la cité Thiérache à Baden de 1970 à 1983 (je suis né à Baden en 1970).
    Mon père travaillait également au centre de Sécurité Sociale de Baden, à côté de l’école primaire.
    Je suis très nostalgique de mon enfance à Baden.
    Aurais-tu des photos des cités françaises de l’époque ?
    Je te laisse mon adresse mail : lausob@orange.fr

    Laurent, à Clermont-Ferrand (Auvergne).

    • Merci Laurent pour ton passage sur mon blog, je t’ai répondu par mail juste avant. J’espère retrouver des photos de l’époque, mais je ne suis pas sûre d’en avoir des cités. Bonne soirée.

  8. Merci pour cet article qui propose des photos prises dans Baden même car ma grand-mère, malheureusement décédée, y a passé une partie de son adolescence, au début des années 60, (au lycée Charles de Gaulle aussi) et je fais des recherches pour mettre des images sur des lieux et contacter des gens qui auraient connu ma grand-mère à cette époque.. Et cet article me permet de mieux « situer » Baden.

  9. Bonjour. Moi aussi, j’ai vécu durant les années 1967-1969 dans cette région, plus précisément à Tübingen. Et bien évidemment pensionnaire au Lycée Charles de Gaulle à Baden-Baden en Seconde, Première et Terminale !! Cet établissement avait une réputation détestable au niveau disciplinaire, du moins en ce qui concerne les Pensionnaires qui n’étaient pas à la joie !! Ces trois « préaux » réservés respectivement aux Techniques, aux Garçons du Secondaire, et aux Filles, délimités par de grandes grilles en fer, nous faisaient penser plus à un camp de redressement qu’à un établissement scolaire. La discipline était de fer, et malgré celà, Mai 68 a réussi à passer par là, et c’est tant mieux !! C’est d’ailleurs de cette époque que date mon anti-militarisme effréné …..Dieu merci,nous avons survécu et ne regrettons que les bons moments passés entre potaches.

    • Bonsoir, je vois que contrairement à moi tu n’as pas gardé que de bons souvenirs de Baden-Baden. Il faut dire que si j’avais été interne, j’aurais été du même avis, car il est vrai que l’internat du lycée était connu pour être très sévère. D’ailleurs, même en externat ce n’était pas toujours drôle. Sur mes bulletins scolaires, j’avais l’observation « se maquille trop en classe » (il faut dire qu’avec mon grand trait de crayon turquoise sur les paupières, je devais ressembler plus à un clown qu’autre chose, mdr !). Mai 68, j’avais 14 ans, j’avais fait grève bien sûr et je passais mon temps à me balader dans la cité Thiérache avec mon transistor (pas de mp3 à l’époque !) avec les garçons, en tout bien tout honneur, contrairement à ce que pensait le père d’une camarade qui lui avait interdit de me fréquenter ! Deux ans plus tard, elle traînait au Raphaël, boîte réputée pour les histoires de drogue, alors que moi-même je n’y avais encore jamais mis les pieds.
      Pour info, mon père était civil ! Et j’ai gardé un bon souvenir de là-bas parce que j’y ai passé une grande partie de mon enfance, toute mon adolescence et une bonne partie de ma vie d’adulte. Si j’avais été interne, je pense que j’aurais détesté Baden-Baden ;).
      Merci pour ton passage.

  10. Bonjour,
    Je tombe un peu par hasard sur ce blog car mon fils va travailler à Strasbourg et en quête d’un logement je me suis mis sur Google map puis google street et doucement me suis rapproché de mon lieu d’habitation en 1960, j’avais 3 ans et c’était à Rastatt. Nous rentrions d’Algérie avec toute ma famille (mon père était militaire) et la transition ne fut pas simple. J’ai fréquenté l’école maternelle (jardin d’enfants) puis l’école primaire à Rastatt pour enfin aller au lycée Charles de Gaulle à Baden vers 1967. Puis ce fut un retour en France pendant 2 ans (Evreux) et à nouveau 5 ans à Rastatt. Que du bonheur !
    J’y retournerai en fin de cette année pour aider mon fils à emménager.
    J’habitais à Vimy près de la gare à mon premier séjour, puis au bloc jaune jusqu’en 1974.
    Quelqu’un y était-il à cette période ?
    Avez vous des photos à échanger ?
    Bon en tous cas, merci de m’avoir permis ce petit retour en arrière.
    Patrick

    Patrick Déchery
  11. Bonjour, ancien des FFA, j’ai passé mes deux bacs à Baden (61/62). j’étais interne à C. de Gaulle et moi aussi j’en ai conservé une grande nostalgie. J’ai gardé un vieux copain de l’époque qui vit non loin de chez moi. Quand on se réunit, on parle du bahut, mais l’entourage n’apprécie guère! Merci en tout cas pour cette page et pour les photos. Cord. DSTH

  12. bonjour Paule
    mon pére était medecin conseil de la caisse jusqu’en 1975

    • Bonsoir, effectivement je me souviens de son nom ! Mon père parlait souvent de son travail à la maison. Je t’envoie un mail plus détaillé, je ne veux pas mettre les noms sur mon blog qui est public. ;). Merci pour ta visite.

      • Bonsoir, moi je suis né à l’hôpital de Balg , à Baden-Baden, Vous parlez des économats de l’armée, rappelez-vous du fascicule concernant les promos (la pub, quoi! ) concernant ceux-ci ? Et bien c’était mon papa qui le créait depuis son imprimerie qui se situait à Bühl, à côté du mess. Et ça partait dans toutes les boites aux lettres des FFA, je me rappelle de l’odeur de l’imprimerie, j’adorais ça. Je vivais dans la cité Thiérache, à Baden-Baden, bloc Ribemont. J’y retourne de temps en temps, quand je peux. Maman est parti il y a un an maintenant, Papa fait ce qu’il peut faire pour continuer à vivre, elle me manque et mon enfance dans cette magnifique ville, je l’emporterai dans ma tombe même si je n’ai que 34 ans, j’ai beaucoup de nostalgie et de tristesse quand j’y repense…

        • Bonsoir Grégory et merci pour ton passage sur mon blog. Bien sûr que je me rappelle du fascicule des promos des Ecos ! et pour cause, mon mari connaît ton père. Je te réponds plus longuement par mail.

  13. buona *_* domenica
    *************************

  14. bein,tu vois,à presque trois ans,d’intervalle,et là tu y es revenue!!,c’est bon aussi la nostalgie!c’est vrai que tu y as passé une grande partie de ta vie,et tu n’es pas loin,c’était dommâge de pas y revenir.à cette époque,j’étais dans l’interprétation photographique,et nous avons fait beaucoup de photos,(une très belle région,où je retournerais ,aussi);malheureusement perdues…
    gros bisous.
    al

  15. Pingback: Baden-Baden (3) « Paule (Certains souvenirs ne s'effacent jamais)

  16. ah,quand j’ai vu Baden Baden,je me suis dit,faut laisser un com!
    et bien moi j’ai connu cette charmante localité en 1973,lorsque j’y ai effectué un séjour de 6 mois,pendant mon service militaire.
    je ne me rappele plus guère les monuments,mais les grandes balades et la nature oui;et comme j’étais dans un endroit cool,ce fut un séjour bien agréable.
    al

  17. Bonjour… Très sympa ton blog… Ne t’inquiète pas, je n’ai pas fait attention à ces messages car "l’auteur" est en noir, ce qui veut dire que cela peut être n’importe qui… (cela arrive de temps en temps ; je l’ai déjà remarqué) Pour moi, ce sont des enfantillages et cela ne m’intéresse pas… Par contre, j’ai grâce à lui ou elle découvert un très beau spaces : le tien… Je te souhaite une bonne journée et te fais de gros bisous. Amicalement.

  18. bonjour paule
    très intéressant ce billet et qui m’apprends quelque chose de toi que je ne savais pas
    bon début de semaine Paule
    a bientôt
    bisous

  19. Tres joli article j’aime les photo tous est superbe Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :