Petites blagues   4 comments


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Juan arrive du Mexique
à la frontière séparant le Mexique des États-Unis en bicyclette.
Il a un gros sac sur ses épaules.
Le douanier l’arrête et lui demande :
– Qu’est-ce que tu as dans ton sac ?
Il répond : – Du sable.
Le douanier, incrédule, lui dit : – On va voir ça… Descends du vélo.
Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu’il contient sur le sol.
Il fouille dedans sans rien y trouver.
– C’est bon, lui dit-il.
Juan ramasse le sable du mieux qu’il peut et repart sur sa bicyclette.
Une semaine plus tard, la même chose se produit.
Le douanier demande à Juan :
– Qu’est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?
Juan répond : – Du sable.
Le douanier, qui n’est toujours pas convaincu,
décide de retenir Juan pour la nuit
et d’envoyer un échantillon du sable pour analyse.
Le lendemain, les résultats révèlent qu’il s’agit bien de sable.
Il laisse donc Juan repartir sur son vélo.
Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours
pendant les quelques années qui suivent.
A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable.
Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes
mais toujours sans rien trouver d’autre que du sable.
Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser
la frontière en bicyclette avec son sac de sable.
Un beau jour, alors qu’il est en retraite,
le douanier prend ses vacances au Mexique
et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage.
– Hé ! je te reconnais, toi!
Tu n’est pas le gars qui traversait la frontière en bicyclette avec un sac de sable ?
Juan reconnaît le douanier et lui répond :
– Oui, c’est moi.
– Qu’est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.
– Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Juan.
Le douanier se décide finalement à lui demander :
– Écoute, je suis à la retraite et je n’ai plus aucun pouvoir.
Je voudrais bien savoir une chose.
Je n’ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t’ai vu la première fois.
Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?…
Juan esquisse un petit sourire et répond :
– Oui, de la contrebande de vélos
et c’est comme ça que je me suis acheté ce bar.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le Père Spicace

Un grand malheur est arrivé à l’abbaye
et j’ai la pénible mission de vous en faire part.

Mardi soir, pendant que l’abbé Nédictine donnait les dernières grâces,
l’abbé Quille perdit l’équilibre dans l’escalier
et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.

Les révérends pères, en perdant l’abbé Quille, perdaient leur seul soutien.
Un seul restait joyeux : le père Fide.
Quant à l’abbé Tise, il n’y comprenait rien.
Il aurait bien voulu que le saint Plet l’aide à comprendre
ce qui s’était passé mais rien n’y fit.

Après l’accident de l’abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate
et le Père Itoine, les deux médecins de l’abbaye.
Ils pensaient ranimer le malheureux
mais leurs efforts furent vains
et celui-ci décéda peu après.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement.
Chacun fut appelé à l’abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage.
La messe fut dite sur une musique de l’abbé Thoven.
Le père Ocquet fut chargé du sermon
et comme il n’y avait pas de chaire,
il monta sur les épaules du Père Choir.
A la fin de l’homélie, le Père Cepteur fit la quête
et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l’abbé N’Pé.

Après la messe, une grande discussion s’engagea
pour le transport de la bière :
l’abbé Canne et l’abbé Trave voulaient passer par les champs.

Le Père Clus s’y opposa.
L’abbé Casse en fut enchanté.
Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.
Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

Finalement on décida que, comme à l’accoutumée,
l’abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.
Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l’absence du Père Missionnaire,
l’abbé Nédiction donna l’absolution.
Le Père Venche et l’abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.
Celle-ci fut recouverte d’une belle pierre tombale préparée par l’abbé Tonneuse.
Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.

Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.
L’abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.
La Mère Cédès, invitée pour l’occasion,
fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.

A l’arrivée, le Père Sil et l’abbé Chamelle préparèrent
le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.

Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire
et chacun put se remettre de ses émotions.

Signé : L’abbé BICI

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un conte oublié …

Voici le conte le plus court que tu n’aies jamais lu :

Il était une fois une jeune fille qui demanda à un garçon
s’il voulait se marier avec elle.
Le garçon lui répondit ‘ Non ! ‘.

Dés lors la jeune fille vécut toujours heureuse,
sans laver, ni cuisiner, ni repasser pour personne,
en sortant avec ses amies, en faisant l’amour avec celui qu’elle voulait,
en travaillant et dépensant son argent comme elle le voulait.

FIN

Le problème c’est que depuis que nous sommes toutes petites,
on ne nous a jamais raconté ce conte.
Et ils nous ont bien foutues dans la merde …….
avec ce putain de prince charmant !!!!

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Publicités

Publié 8 mai 2008 par paule1106 dans RIONS UN PEU

4 réponses à “Petites blagues

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. BISOUS PAULE, SUPER TES BLAGUES JE PREFERE CELA  QUE DE PARLER POLITIQUE ….ON REPART DE CHEZ TOI AVEC LE SOURIRE …JE TE SOUHAITE UNE DOUCE NUIT ET UN AGREABLE WEEK END ENSOLEILLE…JE FAIS CHAUFFER LE BARBECUE POUR QU’ ELLE  HEURE  ? ? ? ?…ET N’OUBLIE PAS LE PETIT BALLON D’ALSACE.. hi hi hi hi ! ! ! BIZ…! PAPY JEAN PIERRE

    PAPY JEAN-PIERRE -
  2. Trop sympa l’histoire du sable… Bonne soirée. Bisous.

  3. L’histoire du sable….  J’ai bien ri….  Comme quoi on ne fait jamais attention à ce qu’il faut… Je te souhaite un bon week-end, je ne sais pas sit tu fais le pont, mais moi demain je vais au boulot… Sniff. Gros bisous.

  4. très simpa tes blogs surtout la dernier me fait rire mdr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :