Superstitions   25 comments


Statistiques-fr.com, audit et statistiques de site 
 

 

  

  

 

 

  

Superstitions

 

  

  

  

  

 

  

 

  

Voilà je n’ai pas fait de billet durant une semaine,

et je reviens aujourd’hui avec un billet assez long,

mais je compte sur vous pour me donner votre avis !

(le mien est tout en bas).

  

 

Donc voici un texte que j’ai trouvé sur internet.

Je l’ai un peu modifié et raccourci,

mais il reste encore beaucoup à lire,

tant pis pour vous, lol !)

  

  

  

 

  

  

Le 13, nombre porte-malheur !

Le nombre 13 est réputé pour porter malheur.

Dans certains pays, il n’y a pas de 13ème étage dans les immeubles,

ni de chambre 13 dans les hôtels….
 

Quelles sont les origines de la superstition ?

– Dans l’Antiquité, le 12 était un nombre « parfait » : les 12 dieux de l’Olympe,

les 12 signes du Zodiaque, les 12 mois du calendrier…

Le 13, qui rompait cette perfection, était donc considéré comme « néfaste ».

  

– Dans la Bible, la Cène réunit à la même table les 12 apôtres plus le Christ…

qui sera trahi par Judas ! Depuis, être 13 à table porte malheur.

  

– Dans le jeu de tarot divinatoire, le 13 est le numéro de « L’arcane sans nom », ou « La mort ».


Le saviez-vous ?

– La peur du nombre 13 est appelée triskaidékaphobie.

 

 

 

  

  

Vendredi 13 : chance ou malchance ?

Le vendredi 13 est en fait l’amalgame de deux superstitions différentes :

celle du chiffre 13 et celle du vendredi, jour néfaste dans bien des sociétés…

Comme le vendredi 13 associe deux présages funestes,

on dit que ces deux mauvais présages s’annulent et que le vendredi 13 porte bonheur.

Mais certains sont persuadés au contraire qu’il porte doublement malheur !

 

Pourquoi le vendredi est-il un mauvais jour ?
– A Rome, dans l’Antiquité, le vendredi était le jour où l’on exécutait les condamnés à mort.

  

– D’après la Bible, Jésus Christ a été crucifié un vendredi (le vendredi saint).

– Dans la mythologie nordique,

le vendredi était le jour de la fête païenne célébrée pour Freya, reine des dieux.

Avec la christianisation des pays nordiques, le vendredi est devenu un jour maudit,

celui où les sorcières organisaient leur sabbat…


 

Le saviez-vous ?

– La peur des vendredi 13 est appelée paraskevidékatriaphobie.

  

 

 

  

 

Passer sous une échelle… danger !

Elle est très connue : on fait automatiquement un détour pour éviter de passer sous une échelle.

Mais en général, on le fait pour éviter de prendre l’échelle sur la tête.

 

Les origines de la superstition

L’échelle appuyée contre un mur évoquerait l’échelle appuyée

contre la croix du Christ lors de sa crucifixion…

Passer dessous serait un sacrilège, qui attire le malheur.

 

– Pour certains, le triangle formé par l’échelle,

le mur et le sol est un symbole de la Sainte-Trinité chrétienne :

en passant sous l’échelle, on brise cette Sainte-Trinité.

 

 

Le savez-vous ?
Pour conjurer le mauvais sort après être passé sous une échelle :

cracher par-dessus son épaule gauche

ou croiser les doigts jusqu’à ce qu’on rencontre un chien, par exemple !

 

 

 

 

 

  

 

 

Le fer à cheval : un porte-bonheur

Un fer à cheval accroché au-dessus d’une porte éloignerait le malheur de sa maison…
Les origines de la superstition
 

 

– Le fer, dans le folklore celte, est un métal bénéfique qui éloigne les mauvais génies.

 

– Selon une légende, Saint Dunstan (forgeron devenu archevêque de Canterbury au Xe siècle)

aurait, un jour, cloué le pied fourchu du diable avec un fer à cheval.

Lorsqu’il l’a libéré, il lui a fait promettre

de ne jamais s’attaquer à une maison protégée par un fer à cheval.

 

– Au Moyen Age, un fer à cheval trouvé sur la route pouvait être rapporté

et vendu à n’importe quel forgeron ou maréchal-ferrant.

 

 
Le savez-vous ?

– Pour porter bonheur, le fer à cheval doit être trouvé sur la route

(plus il a de clous, plus la chance sera grande !).

– De même, le fer à cheval ne doit surtout pas être accroché avec les extrémités vers le bas,

sinon le bonheur « tombera » !

 

 

 

 

 

 

 

Briser un miroir : sept ans de malheur !

L’une des croyances populaires les plus anciennes et les plus communes

est aussi l’une des plus terribles : celui ou celle qui brise un miroir aura 7 ans de malheur.

 

 

Les origines de la superstition ?

– Dans l’Antiquité, certains voyaient dans les miroirs le reflet des âmes,

d’autres y voyaient des prisons pour les démons ou les âmes des morts.

Dans tous les cas, briser un miroir apportait le malheur.

 

– Pourquoi 7 ans de malheur, et pas 6 ou 8 ?

Pour certains, c’est à cause des 7 ans de malheur qui ont frappé l’Egypte de Pharaon

avant le soulèvement des esclaves juifs.

Pour d’autres, l’origine remonterait à  la Renaissance : après avoir brisé un miroir,

Laurent de Médicis a dû attendre 7 ans pour qu’un artisan reproduise ce miroir…


Le savez-vous ?

– Pour briser le mauvais sort, il faut rassembler tous les morceaux du miroir

et les jeter dans une eau courante (ruisseau, rivière) afin que les malheurs soient emportés…

 

 

 

 

 

  

  

Trèfle à quatre feuilles : signe de chance

Le trèfle à quatre feuilles est le symbole de la chance et de la fortune !

 

Les origines de la superstition ?

– Les trèfles normaux ont 3 feuilles :

on trouve rarement des trègles à 4 feuilles (environ 1 pour 10 000 !).

Il faut donc avoir de la chance pour en trouver !

 

– Chaque feuille a une valeur symbolique :

l’espoir pour la 1ère, la foi pour la 2ème, l’amour pour la 3ème… et la chance, bien sûr, pour la 4ème !

 

– Les druides gaulois se servaient de trèfles à 4 feuilles pour démasquer et chasser les démons.


Le savez-vous ?

– Il existe également des trèfles à 5 ou 6 feuilles… mais ils sont très, très rares.

 Et ce ne sont pas des porte-bonheur !

 

 

 

 

 

 

 

 

Croiser un chat noir porte malheur

Considérés comme des créatures divines dans l’Antiquité,

les chats avaient très mauvaise réputation au Moyen Age.

Aujourd’hui encore, croiser un chat noir est souvent synonyme de malheur…


 

Les origines de la superstition ?

– Le chat a été, avec le rat, l’un des principaux vecteurs des épidémies de peste noire 

qui ont ravagé l’Europe au Moyen Age.

Le chat noir, invisible la nuit, faisait naître de véritables psychoses collectives,

d’où sa mauvaise réputation…

 

– Cette réputation a fait du chat noir le compagnon attitré des sorciers et des sorcières.

Lors de l’Inquisition, les chats noirs ont été brûlés sur les bûchers comme les sorciers présumés…


Le savez-vous ?

– Dans les pays du Maghreb, on considère que le chat noir est un porte-bonheur

et ce sont les chiens noirs qui portent malheur !

  

 

 

 

 

 

 

La patte de lapin porte bonheur !

Certaines personnes ont une patte de lapin porte-bonheur,

accrochée à un porte-clef ou au rétroviseur de la voiture…

 
Les origines de la superstition :

– Le lapin, symbole de fertilité et de prospérité, est élevé dans le monde entier.

Il a toujours eu bonne réputation : les signes du Lapin, dans les astrologie chinoises et aztèques,

sont des signes très bénéfiques.

– Les chercheurs d’or utilisaient une patte de lapin pour récupérer les paillettes d’or

qui tapissaient leurs tamis…

Les poils de ces pattes étaient donc en permanence saupoudrées d’or, d’où leur valeur !
Le savez-vous ?
 

 

– Le lapin ne porte pas bonheur à tout le monde.

Autrefois, les marins avaient peur de ces rongeurs

qui pouvaient dévorer les cordages de leurs bateaux et causer leur naufrage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sel renversé : malheur assuré ?

Renverser du sel sur la table est encore considéré, de nos jours, comme un mauvais présage.

Heureusement, il suffit de prendre une pincée de sel renversé

et de la jeter par-dessus son épaule pour conjurer le mauvais sort !


Les origines de la superstition :

– Les Romains, après la conquête d’une territoire qu’ils ne pouvaient occuper,

recouvraient les terres de sel afin que rien ne puisse plus y pousser.

Du coup, lorsque du sel était répandu sur les tables durant les repas,

c’était le signe qu’un grand malheur allait arriver…

 

– Au Moyen Age, le sel était réputé pour conjurer le mauvais sort :

en avoir au fond d’une poche faisait fuir le démon, en disperser dans la maison éloignait le mauvais sort.

 

 

 

 

 

 

 

  

Conjurer le sort : toucher du bois !

« Je touche du bois ! »

Voilà une phrase que l’on dit souvent lorsqu’on veut être épargné par le malheur.

Mais attention : il faut impérativement joindre le geste à la parole et toucher du bois !

Faute de bois, certains se touchent alors… la tête !
 
Les origines de la superstition
 

 

– Toucher du bois est une pratique ancienne, puisqu’elle existait déjà au 6e siècle av. J.C. chez les Perses ! 

 

– Chez les Chrétiens, le bois que l’on touche est celui de la croix surlaquelle Jésus Christ a été crucifié.

Certains se confectionnaient un petit sac rempli d’éclats de bois, censés provenir de la croix du Christ.

A chaque fois qu’un malheur arrivait, ils touchaient leur petit sac pour éloigner le mauvais sort…


Le savez-vous ?

– Dans certaines régions, on dit aussi « je touche du singe » ou « je touche de la peau de singe »

en posant la main sur sa tête…

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne jamais poser le pain à l’envers !

Partout en France, il est impensable de voir un pain posé à l’envers sur la table.

Si cela arrive, on le remet à l’endroit…


Les origines de la superstition :

– Au Moyen Age, le jour des exécutions, le boulanger retournait toujours le pain destiné au bourreau. 

Le bourreau représentait la mort et était très craint…

En retournant le pain destiné à son repas, le boulanger s’assurait que personne ne toucherait au pain

et ne s’attirerait la colère du bourreau !
 
Le savez-vous ?
 

 

– Placer le pain à l’envers sur une table n’est pas seulement un mauvais présage :

c’est aussi ne pas respecter l’une des règles du savoir-vivre !

 

 

 

 

  

 

 

 

La superstition des 3 cigarettes

Voilà une coutume superstitieuse que connaissent, et respectent beaucoup de fumeurs :

ne jamais allumer plus de 2 cigarettes avec la même allumette ou la même flamme de briquet…


Les origines de la superstition :
– Elle remonte à la 1ère Guerre mondiale,
lorsque les soldats fumaient durant les longues veilles de nuit dans les tranchées.

Un soldat ennemi pouvait repérer la flamme de l’allumette qui allumait la 1ère cigarette,

ajuster sa visée à la 2ème et tirer à la 3ème.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jamais de vert au théâtre…

Le monde du théâtre est plein de superstitions :

le mot « corde » y est interdit, comme sur les navires, car il évoque la corde des pendus et porte malheur),

de même que les oeillets (au 19ème siècle en Angleterre, les comédiennes en tête d’affiche

recevaient des roses, celles qui quittaient l’affiche des oeillets…).

L’une des superstitions les plus tenaces est celle concernant la couleur verte :

elle est bannie de toutes les scènes, que ce soit dans les costumes, les décors ou les éclairages !

 

Les origines de la superstition :

– Le vert est la couleur de l’émeraude, une pierre précieuse qui a la réputation de porter malheur,

car elle casse facilement, pour le malheur des joailliers qui veulent la sertir.

 

– Molière aurait porté un costume vert lors de sa dernière représentation,

au terme de laquelle il serait mort sur scène.

Mais certains historiens assurent que le costume de Molière était jaune…

 

– Plus vraisemblablement, les costumes verts auraient longtemps causé la mort des comédiens

qui les portaient… parce qu’ils étaient teints à l’oxyde de cuivre ou cyanure !

e contact prolongé de ces tissus avec la peau entraînait un empoisonnement mortel…


 

 

Le savez-vous ?

– Le vert n’est pas une couleur « maudite » partout :

en Italie, c’est le violet et en Espagne, c’est le jaune !

 

 

  

************* 

 

 

  

Bon maintenant que vous avez tout lu

(et j’espère que vous l’avez fait !!!),

voilà mon avis …

  

Je ne suis pas du tout superstitieuse.

Et je pousse même le vice à passer exprès sous les échelles

(oui ! mon esprit de contradiction !!)

  

Sinon je trouve celle de la peur du chat noir ridicule,

d’ailleurs les chats noirs sont mes préférés…

  

Pour ce qui est de toucher du bois, j’avoue que je le fais,

en touchant mon front, mais c’est plus pour m’amuser qu’autre chose.

 

A part cela, j’ai déjà cassé pas mal de miroirs, renversé du sel,

et pour le moment le malheur ne m’est pas encore tombé sur la tête !

 

Sinon je me souviens que ma grand-mère maternelle ne supportait pas

que l’on pose le pain à l’envers sur la table,

et on la faisait parfois râler en le mettant exprès à l’envers

(était-ce mon père, était-ce moi qui le faisais ? je ne m’en souviens plus…)

 

 

Et vous, qu’avez-vous à dire sur le sujet ?

Dites-moi tout !

 

 

 

 

 

Pour finir, une ancienne chanson de Stevie Wonder,

qui s’appelle Superstition

(Je crois que les paroles sont en rapport avec le billet,

mais je ne suis pas certaine,

car je ne comprends pas spécialement bien l’anglais)

      

 

 

Publicités

Publié 8 mai 2010 par paule1106 dans DIVERS

25 réponses à “Superstitions

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. coucou Pauule bon moi je les connais tous les portes malheur et portes bonheur mais comme toi je ne suis pas superstitieuse mais je dis des fois " je touche du bois du singe " parait que ça porte bonheur et le singe c’ est souvent celui qui est a coté de moi lol comme toi j’ ai pas été presente ces derniers jours alors bien sur je te comprends le boulot la vie ça prend du temps tout ça lol mais la prochaine fois tu peux reaparaitre avec un billet un peu plus court si tu veux lolbonne journée et bises Nath

  2. Merci.J’en ai appris

  3. BONJOUR PAULEIL est très intéressant ton billet, je ne connaissais pas l’historique de ces superstitions parce que n’étant pas du tout superstitieuse jmy suis jamais intéressée.. par contre je connaissais le pourquoi des superstitions et je me doutais bien que toutes les origines étaient très anciennes c’est tjrs le cas… j’ne connaissais pas le "vert au théatre" ni "les trois cigarettes" par contre ! je savais par que selon différents pays la superstition changeait ! c’est de toute façon du n’importe quoi, ça me fait franchement rigoler, faut quand même etre très naïf pour croire à ce genre de trucs non ? tu m’as faite sourire car je me retrouve en toi : je fais souvent pareil que toi, par esprit de contradiction, je passe sous une échelle par exemple ! en tout cas superstitieuse ou pas ton billet est intéressant et marrantil fait un temps excécrable et c’est déprimant au possible… le temps est long meme pour les chiens – lol – qui ne peuvent pas sortir et sont super excités…bon courage Paule pour le boulotbisous

  4. bonsoir,Je reviens après une longue abscence (vacances,fatigue..) et je découvre avec grand plaisir ton superbe billet, j’ai appris plein de choses très intéressantes ! bon, côté superstitions, je passe aussi sous les échelles, je caresse les chats noirs et jusqu’à ce jour j’aime le vendredi (arrivée du week-end ) et le chiffre 13 (rencontre avec mon homme..) ! mais comme toi je me touche la tête ou touche du bois..lol..c’est surtout mon cher et tendre qui est superstitieux ! attention au pain à l’envers et au sel renversé : j’ai découvert avec lui ces 2 superstitions !!A bientôt et attention regarde bien sous le lit avant de te coucher…

  5. et bien vu tout ce que je lis je dois etre superstitieuse, bien que des fois j’essaie de me convaincre du contraire, mais la nature reviens au galop lol bisous

    MON CARNET DE VELOURS
  6. Paule je t’enverrai l’explication demain pour la bordure qui scintille (par messagerie).Pour ce qui est du fond, c’est moi qui l’ai fait dans Photoshop. Le trèfle était vert au départ, mais comme mon blog est bleu, j’ai changé sa couleur et j’ai rajouté les 13 un par un. Après je n’ai plus eu qu’à remplir un fond bleu avec mon motif.Ah je vois que Joyce est gauchère aussi, bienvenue au club !Bonne nuit à tout le monde

  7. par contre j’adore les chats noirs….et tous les chats….moi j’aime les animaux ,car eux au moins ,ils sont pas compliqué…..a manger ,à boire ….pleins de calins et de bisous et ils vous aiment pour la vie .Même les chats noirs aiment à vie ,j’en ai une à la maison….bises Paule

  8. TRès long et très instructif ,comme d’habitude…quant à la surperstition ,je dois admettre que moi je le suis ….sinon comment tu fais les bordure qui scintille….et le trèfle à quatre feuille avec le chiffre 13 en fond de billet tu l’as trouvé où…..très chouette à lire ton billetbises Paule

  9. Perso, je ne suis pas du tout superstitieuse. Que dire de plus ? Ah oui… je suis gauchère aussi et … j’adore aussi les magnolias…Gros bisous Paule

  10. Patrick (mon mari) n’est pas superstitieux non plus, mais c’est vrai qu’il joue une plus grosse somme au loto les vendredi 13 mais c’est uniquement à cause de la super cagnotte, mdr !! cela dit, il n ‘a pas encore remporté le gros lot, sniffffff !!!!!!!

  11. je ne suis pas superstitieux du tout je me leve chaque matinsans me soucier de ce que sera ma journée mais c’est vraique bcp de gens y croyent rien que de voir les enjeux sur le lotoet autres jeux de grattage les vendredis 13 j en connais pas quisont devenus millionnaire ce jour la exceptionnellementbises amicales^a toi paule

    gerard le magnifique
  12. Et une gauchère de plus ! Bienvenue au club, lol !! Merci à tous et à toutes pour avoir donné votre avis.

  13. ah bizarre je viens de lire le com de lynette je suis gauchère aussi lol

    °°°¤¤¤KIRDY
  14. bonjour ben me voila ben sans se concerter on a fait pratiquement les mmes billets…oui je connaisssais pas tout la patte de lapin en angleterre on en mange pas de lapin lolet puis les cigarettes….je dois l’etre un peu j’aime pas quand le sel se renverse sur la tazble signe disputeet je mets pas le pain a l’envers cela est venue de ma grand mère qui en plusfaisait une croix …enfin voila on est pas de trop pour faire ce genre de billets il me semble quecela plait….enfin la pour un autre billet je n’ai pas vraiment d’idée …..je vais le laisser pour un moment pas le choix sinon je vais faire un bllet de tagadabises kirdy

    °°°¤¤¤KIRDY
  15. En formule1 , il ‘y a pas de voiture numéro 13. Chez nous on dit que ceci ou cela porte malheur mais on n’y fait pas très attention.Mon dernier trèfle à 4 feuilles date de 1999 et je l’ai toujours dans mon portefeuille mais je ne sais pas s’il m’a un jour porté chance. Chaque fois que l’on rentre avec un parapluie mouillé, on l’ouvre au sous-sol pour le faire sécher.Bon dimanche et à bientôt.Bisous.Guy

  16. tres beau billet paule, personnellement, je ne suis pas superticieuse, mais dans beaucoup d’hopitaux, il n’y a pas de chambre 13, jsutement a cause de la peur de certaines personnes, bisous merci et bon dimanche

  17. Très bien ce billet, chez moi aucune supersticions, je n’attache pas d’importance à tout ça, je passe allègrement sous les échelles, j’adore les chats noirs, je mets le pain à l’endroit parce que je trouve qu’il tient mieux dans ce sens, je touche du bois souvent surtout au refuge, mais c’est pour y planter des clous. Bises, Claude.

  18. Tout à chacun est légèrement supersticieux je reconnais l’être dans plusieurs de tes citations mais bon je fais avec je ne sais pas au fond si l’une au l’autre porte bonheur ou malheur – Je les connaissais toutes avec l’âge on en sait des choses lol – bonne fin de week-end – bisous

  19. ha je n’ai pas tout lu!!pas la tete a tout ça!!mais je peus te dire que les trefles a 4 feuilles je dois en avoir au moin 300 de colles sur un cahier et au moin 100 a 5 feuilles!!!!!c’est pas pour ça que je suis plus heureuse!!!!mdrsi je les cherche je les trouve pas !!sinon,pouffffffff mon oeil est dessus!!!!gros bisousssssss

  20. Ah oui, zut c’est vrai que j’ai oublié le parapluie ! En tout cas, c’est pareil, le parapluie je l’ouvre sans problème dans la maison ! Vous voyez bien que je ne suis pas superstitieuse !!! Bon Marc, tu ne serais pas légèrement superstitieux toi par hasard ? mdr !!! Par contre, c’est trop drôle que nous soyons 3 à avoir fait un billet sur le même sujet le même jour ! En plus, je ne connais même pas Kirdy, mais je vais aller voir son billet, suis curieuse quand même, lol !!!!

  21. Effectivement lol !Toi et Kirdy et moi nous avons fait quasi le même billet (sur le fond évidemment !) le même jour !C’est dingue ça COINCIDENCE ???N’oublies pas que tu es gauchère et gémeaux comme moiDonc peut être ma jumelle astrale vas savoir !Ton billet comme celui de Kirdy aborde les superstitions en général Le mien ne traite que des chats noirs et des persécutions dont ils sont ils sont victimes depuis des sièclesmais tout de même …C’est pas banal ct’affaire !magnifique billet très bien documenté en tous casje suis un peu superstitieuse mais pas tropET PERSONNE NE TOUCHE A MES DEUX CHATS NOIRS LOLbisous ma copine !Lynette

  22. j’ai tout lu ! Tu n’as pas évoqué la superstition du parapluie qu’il ne faut pas ouvrir dans la maison comme le disait ma grand-mère paternelle! Bizzzz et bonne nuit . Pat au chat noir 🙂

  23. je ne peux jamais répondre à une telle question les "samedi 8", c’est pas bon de faire ça. Bon weekend Paule, je viendrais répondre à partir de minuit ce soir… … … si je suis encore là.

  24. ps : ta grimace a fait sensation dans mon livre d’or!!!!!mdrrr!

  25. je ne suis pas du tout superstitieuse, il n’y a que pour passer sous une échelle que je fais attention, de peur de me recevoir un truc sur la tête!!!! mais c’est vrai que j’ai des tics, comme toucher du bois pour conjurer le mauvais sort! mais pas au point d’en être malade si je n’en trouve pas à proximité!!!!et toi Paule, tu l’es, superstitieuse?bonne soirée, gros bisous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :